Le minimalisme, un courant de l’art contemporain

Le minimalisme, un courant de l’art contemporain

Le minimalisme, un courant de l’art contemporain

Le minimalisme signifie l’art en minimum, et se base sur le principe connu par les artistes « moins c’est mieux ». Il est un art comme les autres et n’est pas pauvre.

art-contemporain.jpg

Il ne requiert tout simplement pas de moyens particuliers pour être créé. Il naît en 1960 aux Etats-Unis et succède au style d’art appelé Modernisme. Il est à noter qu’il peut se trouver dans les peintures, les sculptures mais également être présent dans certaines musiques. Les principaux représentants du minimalisme sont Robert Morris, Donald Judd ou encore Carl Andre qui sont tous dans le domaine de la scupture, sans oublier les artistes peintres Franck Stella et Sol Le Witt.

Le minimalisme en peinture

Le minimalisme en peinture se veut être le plus simple possible, voire imparfait s’il le faut. Il ne souhaite passer aucun message a son spectateur, et ne signifie ni ne représente rien de particulier. En réalité il ne fait naître aucun émoi, ni aucun sentiment chez celui qui le regarde. L’artiste du minimalisme se contente de n’utiliser pas plus de trois couleurs et ne fait aucune forme spéciale ou attrayante mais dessine en gros des graphismes classiques, c’est-à dire des ronds, des carrés et des lignes droites. Il se contente en tout et pour tout d’être simple.

Le minimalisme en sculpture

La sculpture en art du minimalisme se fait tout aussi facilement. La sculpture se fait en toute simplicité dans des matériaux basiques et non recherché tels que le bois ou le cuivre ou encore l’acier. Bien souvent, ces derniers sont laissés à l’état brut.

sculpture.jpg

La sculpture en minimalisme ne signifie rien, tout comme la peinture d’ailleurs. Elle est tout simplement une sculpture mais ne dégage rien d’harmonieux ni rien d’expressif, mais peut malgré tout être agréable a regarder.

Toutes ces notions sont abordées en cours d’histoire de l’art à l’école lim’art : voir le site.